Je souhaite, pour ce volet particulier, rendre hommage à Pierre Maitre, maître faïencier profondément attaché à notre manufacture, décédé dans le courant du mois de mai 2022. 

Pierre Maitre, artiste né à Gien en 1927, est l’arrière petit-fils d’Ulysse Bertrand (important maître faïencier à Gien lui aussi). Son talent lui vaut en 1958 le titre de Meilleur Ouvrier de France. Chevalier de l’ordre national du Mérite. Chevalier des Arts et des Lettres.

Entré très jeune à la Faïencerie, élève d’André Masson, il est nommé, suite au départ de Jean Bertholle en 1957, responsable du service artistique, poste qu’il occupera jusqu’en 1981 où il fait valoir ses droits à la retraite. Toujours curieux, cet artiste-artisan continuera à travailler, à créer de multiples pièces de faïence les datant encore en 1996.Son oeuvre est grande, multiple, variée. D’importantes collections particulières se constituent à Londres, Amsterdam, New-York, Paris, Nevers, Fontainebleau, Gien, et autres…

Ainsi, il décora pour le stade nautique de la ville de Gien un immense panneau en grès. Puis pour l’église de Gien, il rend hommage à Jeanne d’Arc sur des carreaux de faïence de la Manufacture. Il reçoit, pour l’Hôpital Saint-Louis de Paris, une importante commande de quatre fresques monumentales en carreaux de faïence de Gien. Il crée en grès le rosaire de Notre-Dame-de-la-Gorge aux Contamines-Monjoie en Savoie, ainsi se permet-il de raconter la Passion du Christ en 15 oratoires.

Il travaille à de nombreuses pièces uniques en s’appuyant sur des textes de Max-Pol Fouchet et s’illustre à inventer de nombreuses séries d’assiettes et services de table dans tous les styles décoratifs.

Au Musée de la Faïencerie, un très grand plat rond, désigné comme une gigantesque assiette de table, composé de carreaux de faïence peints : au centre trois anges pieds nus, présentent chacun une gerbe de blé : armes du village de Gerberoy (Oise), classé parmi Les Plus Beaux Villages de France. Dans cette oeuvre réalisée pour un salon Maison&Objet, Pierre Maitre affiche fièrement, comme une mise en abyme, l’un de ses signatures, son logo : une flèche stylisée.

Pierre Maitre m’a adressé en 1998 une lettre dans laquelle il me parlait de ma profession de Commissaire-priseur, son savoir-faire sur l’art contemporain et ses relations avec les artistes. Il terminait ainsi :  » depuis ce mois de novembre 1941, j’ai connu 57 années de passion spirituelle et manuelle, au contact de ces merveilleux mots du monde de la céramique que sont : les argiles, les oxydes, les émaux, la terre, l’eau, l’air et le feu ».

Commissaire-priseur à la retraite, expert judiciaire honoraire près la Cour d’Appel d’Orléans, Maître Jean-Claude Renard a exercé sa charge pendant 45 ans, à Gien puis à Drouot. Il a également publié de nombreux livres d’art sur les faïences de Gien, les arts de la table, les cuivres de cuisine, l’art de la fonte de fer et le mobilier. Ses conférences sont données dans toute la France. Maître Renard a rejoint la section « Patrimoine » de l’Office de Tourisme de Gien, et a répondu à notre proposition d’animer une chronique mensuelle sur les objets de collection, chronique qu’il a baptisé « Choses et d’Autres ». 
Photographies réalisées par François Zabaleta.

Ce contenu vous a été utile ?

Partager ce contenu