À 13 km de Gien, soit 40 minutes de vélo

Située à la limite orientale de la forêt d’Orléans, la commune des Choux se trouve à vol d’oiseau à 58,5km d’Orléans et 23km de Montargis.

Histoire

Le village est cité depuis le premier millénaire et devient paroisse au IXe siècle. Aucun rapport avec le comestible auquel tout le monde pense en entendant ce nom depuis près de 5 siècles ! 

Le nom est écrit Choes en 1370, ce n’est qu’en 1407 qu’apparaît la graphie Chouz et que, prenant ce nom pour l’équivalent de la plante, les clercs, qui écrivaient en latin latinisent le nom du village en Cholls en 1464, Chaules en 1490, puis Caulibus en 1519. 

Le latin tardif appelant Caulibus les plantes à tiges et le choux en particulier. 

Pour la plupart des toponymistes, Choes et Chouez proviennent d’une espèce animale appelée cava en latin et en français du Moyen-Âge, Choé en 1169 puis Choué en 1175, autrement dit la chouette ou d’une manière plus générale, les rapaces de nuit (le chat-huant n’étant q’un dérivé de la chouette). 

Cette hypothèse, majoritairement agréée, fait de Les Choux, le lieu des chouettes ou des animaux de nuit, signe habituel d’un lieu peu habité aux siècles passés, en les 6ème et 7ème siècles quand s’est constitué le bourg. 

Son nom provient de « choez » qui en ancien français signifie « chouette ». La chouette est d’ailleurs l’emblème du village, on appelle ses habitants les choeziens et les choeziennes. 

Niché au milieu des bois, le village abrite de nombreux territoires de chasse.

Il y a une décoration de chouette sur presque toutes les maisons, déambulez à travers le village pour les trouver !

 Les armes des Choux se blasonnent ainsi :

« De sinople à la chouette contournée d’argent allumée, becquée et armée d’or, adextrée d’un pal du même chargé d’un pal d’azur surchargé de deux feuilles de chêne aussi d’or l’une sur l’autre. »

Points d’intérêt

  • L’Aire de camping-car des Choux : nichée au milieu des bois, l’aire de camping-cars municipale des Choux, calme et agréable, peut accueillir jusqu’à 10 véhicules. 
  • Aire de jeux & de pique-nique des Choux 
  • Le Château du Moulin aux lièvres : cette demeure privée, située route de Dampierre est étonnante de par son style anglo-normand. Dès 1885 ce fut un rendez-vous de chasse. Dix ans plus tard, le nouveau propriétaire y fit adjoindre une aile de style anglo-normand et en 1919 le suivant y apporta des modifications de style colonial et « art-déco ». Guy Lux, animateur de télévision, en fut propriétaire. Les propriétaires actuels le restaurent.
  • Le cimetière : parmi les plaques funéraires de ce cimetière, on remarque celle (ornée de son portrait en pied, portant l’uniforme) de Ferdinand Gilson (1898-2006), combattant lors de la Première Guerre mondiale, huitième dernier poilu français. 
  • Le château des Bézarts : presqu’en face de la réputée « Auberge des Templiers », ce château fut au début du 20ème siècle un Centre d’Apprentissage pour garçons avant de devenir à partir de 1966, Hostellerie Du Château des Bézards. Après un sinistre survenu en 2001, l’Hostellerie ferme définitivement ses portes et semble depuis à l’abandon.

Aux Choux, il y a un site Natura 2000 : la Forêt d’Orléans, classée Zone de Protection Spéciale au titre de la directive « Oiseaux » depuis 2003. 

Le réseau Natura 2000 est un réseau écologique européen de sites naturels d’intérêt écologique élaboré à partir des Directives « Habitats » et « Oiseaux ». Ce réseau est constitué de Zones Spéciales de Conservation (ZCS) et de Zones de Protection Spéciale (ZPS). 

« Dans les zones de ce réseau, les États membres s’engagent à maintenir dans un état de conservation favorable les types d’habitats et d’espèces concernés, par le biais de mesures règlementaires, administratives ou contractuelles. L’objectif est de promouvoir une gestion adaptée des habitats tout en tenant compte des exigences économiques, sociales, et culturelles, ainsi que des particularités régionales et locales de chaque État membre. Les activités humaines ne sont pas interdites, dès lors que celles-ci ne remettent pas en cause significativement l’état de conservation favorable des habitats et des espèces concernés. »

Aux Choux, il y a une ZNIEFF : le Massif forestier d’Orléans. Cette zone s’étend sur 37 communes.

« L’inventaire des ZNIEFF (Zones Naturelles d’Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique) a pour objectif de réaliser une couverture des zones les plus intéressantes sur le plan écologique, dans la perspective d’améliorer la connaissance du patrimoine naturel national. »

L’Eglise des Choux

L’Eglise Saint-Cyr 

L’église, de construction récente (1902-1904) possède un vitrail classé, du 15ème siècle appelé « le mariage de la vierge ».

Cette église a été entièrement reconstruite au 19ème siècle. Un clocher-proche à pavillon précède une nef sans bas-côtés, suivie d’un choeur plus étroit à chevet plat. Le style général est néo-roman. Dans une vitre en grisaille a été placé un médaillon ancien représentant le Mariage de la Vierge, tiré d’un vitrail du 16ème siècle. L’une des cloches date de la veille de la Révolution et porte l’inscription : « L’an 1788, j’ai été bénie sous le nom de Marie Paule Thérèse par Claude Bouche, curé de cette paroisse ».

Notre impression

L’Eglise Saint Cyr est une vraie petite église de village, dotée d’un impressionnant clocher. 

Ce contenu vous a été utile ?

Partager ce contenu